Stephen Curry prend feu !

0

Apres un All Star Break plutôt tranquille, c’est reparti pour la compétition ! Pendant que certains continue sur leur lancée en enchaînant les victoires, d’autres galèrent pour essayer d’atteindre les play-offs. D’autres encore ont retrouvés leur anciens coéquipier, battent des records et rentrent un peu plus dans l’histoire. Oui, il s’en est passé des choses en une semaine !

La semaine dernière, Kevin Durant et Russell Westbrook ont rendu visite à James Harden, leur ancien pote du Thunder, au Toyota Center de Houston pour un match à suspense (122-119). Bien que KD ai signé son 2e triple double en carrière (16pts/11ast/12rbd), que Westbrook l’ai frôlé (28pts/8ast/10rbd), que Thabo Sefolosha ai été un bon facteur X (28pts) et que Serge Ibaka ai été présent (16pts/7rbd), rien ne pouvait arrêter James Harden, en feu ce soir-là avec 46 points (record en carrière), 8 rebonds et 6 passes décisives à 14/19 aux shoots dont 7/8 aux 3points. Jeremy Lin (29pts/8ast/6rbd) et Chandler Parsons (17pts/6rbd) ont bien complétés Harden pour remonter 14 points et finalement plier le match.

La bande à Kobe semble se reprendre un petit peu ces derniers temps en remportant des matchs cruciaux et en atteignant presque les 50% de victoires (28 victoires/30 défaites). Les Lakers ont d’abord fait l’amour aux Boston Celtics (113-99) en leur infligeant jusqu’à 22 points d’écart grâce a un très bon secteur intérieur présent au rebond avec Dwight Howard (24pts/12rbd) et Earl Clark (14pts/16rbd), suivis de Steve Nash (14pts/7ast) et Kobe Bryant (16pts/7ast) suffisants. En face, Kevin Garnett, en grande difficulté (12pts/4rbd), n’as pas pu aider Paul Pierce (26pts), Courtney Lee (20pts) et Jeff Green (15pts/7rbd) tous les trois auteurs d’un bon match. Steve Nash en a profité pour dépasser Magic Johnson et se hisser à la 4e place du classement des meilleurs passeurs de l’histoire avec 10 144 passes décisives. Devant lui zonent Mark Jackson (le coach des Golden State Warriors), Jason Kidd et John Stockton.

 Un peu plus tard dans la semaine, après avoir tapés les Portland Trail Blazers (111-107), c’est dans un match serré pour la lutte aux play-offs face aux Dallas Mavericks (103-99) que Kobe Bryant s’est enflammé pour crucifier les texans (38pts/7ast/12rbd) ! Accompagné de Steve Nash (20pts) et d’un petit Dwight Howard (9pts/13rbd), les Lakers ont su prendre le dessus sur le champion 2011 malgré les bonnes performances de Vince Carter (15pts), Elton Brand (14pts/8rbd) et surtout Dirk Nowitzki (30pts/13rbd). D’ailleurs, à 36 ans et 14 saisons NBA dans les pattes, Vince Carter devient le 28e meilleur marqueur all time après avoir dépassé Larry Bird et Gary Payton il y a quelques jours avec un total de 21 847 points marqués.

 Mais les Lakers ont mis fin à leur belle série de trois victoires consécutives en se faisant dominer par des Denver Nuggets souverains à la maison (119-108) (les Nuggets n’ont perdus que trois fois à domicile cette saison ! Fou !). Kobe en grande forme (29pts/9ast/6rbd) et Dwight dominant (15pts/14rbd/4ctr) n’ont pas suffis pour espérer l’emporter face aux doubles-doubles d’André Iguodala (14pts/12ast) et Kenneth Faried (12pts/10rbd) et du scoring de Ty Lawson (22pts/8ast) et Wilson Chandler (23pts). Les angelinos sont toujours 9e de la conférence Ouest avec 3 victoires de retard sur les Blazers, 8e au classement et vont devoir composer sans leur intérieur espagnol Pau Gasol, blessé et indisponible jusqu’aux play-offs, si ils y vont…

 Les Golden State Warriors font parler d’eux cette semaine, et plus particulièrement Stephen Curry, auteur de deux grosses performances dont LA perf’ de l’année. On les a vus notamment baptiser leur nouveau maillot à manche en battant les San Antonio Spurs (107-101) pour la première fois depuis 2008. La, Curry a été beaucoup moins présent que les matchs qui ont suivis (19pts/6ast), par contre, Jarrett Jack (30pts/10ast) a rendu une très belle copie et devient le premier joueur depuis Magic Johnson en 1986 à scorer 30 points et faire 10 passes en sortie de banc. David Lee, leur intérieur All Star, a lui aussi sorti un gros match (25pts/22rbd) pour battre son record personnel au rebond et signer son 5e match de la saison a plus de 20 points/20 rebonds. Du coté des Spurs, Tim Duncan (19pts/13rbd) est entré un peu plus dans l’histoire en devenant le 23e meilleur scoreur all time en dépassant Robert Parish avec 23 350 points. Les deux autres membres du Big Three texan n’ont pas su faire la différence avec Manu Ginobili (18pts) fatigué et Tony Parker (18pts/6ast) en dessous de son niveau actuel.

 Comme je vous le disais, Stephen Curry était bien chaud cette semaine ! Vexé de sa non-sélection au All Star Game, il a répondu par des performances de dingue pour foutre la haine à tous les coach. Apres avoir collé 38 points aux Indiana Pacers sans pour autant offrir la victoire à son équipe (108-97), il remet ça contre les New York Knicks (109-105) ou il a littéralement pris feu. Avec 54 points, 6 rebonds et 7 passes décisives à 18/28 aux shoots dont 11/13 aux tirs à 3 points, Curry explose son record de points en carrière et passe à un tout petit shoot a 3pts réussi du record NBA (Kobe en avait mis 12 contre les Seattle Supersonics en Janvier 2003). Mais malgré sa perf’ incroyable, les Knicks ont quand même réussi à avoir le dernier mot grâce à Carmelo Anthony (35pts/8ast) chez lui, J.R. Smith (26pts) et Tyson Chandler qui avait faim de rebonds (16pts/28rbd) (record en carrière). Attention le Curry est chaud bouillant.  Dommage que ça ne fasse pas gagner son équipe.

Bon, c’est fou j’ai l’impression qu’il y a toutes les semaines un truc à dire sur Lebron James. Cette semaine, LBJ a prouvé encore une fois qu’il était le candidat le plus probable à sa propre succession au titre de MVP de la saison. D’abord contre les Piladelphia Sixers (114-90) ou il a signé son 3e triple double de l’année (16pts/11ast/10rbd) et le 35e de sa carrière. Dwyane Wade qui a retrouvé sa forme l’accompagne très bien (33pts/6rb) pour détruire des Sixers portés par leur jeune meneur All Star Jrue Holiday (21pts/6ast/6rbd), suivi au scoring par Nick Young (19pts), Dorell Wright (17pts) et Evan Turner (16pts/7rbd).

Le duo James-Wade a ensuite permis au Miami Heat d’aller chercher sa 12e victoire consécutive face aux Sacramento Kings en prolongations (141-129) en plantant 79 points à eux deux. Les mecs sont vraiment chauds ! Lebron fini avec une des plus grosses perf’ de la saison (40pts/16ast/8rbd) et D-Wade sort des stats de malade (39pts/7ast/8rbd). 79 points à eux deux ! C’est dingue ! Derrière, le troisième lascar du Big Three, Chris Bosh, apporte quand même sa petite touche (16pts/8rbd) et Ray Allen s’amuse (21pts). Du coté de Sacramento, les petits jeunes se sont quand même bien battus avec Marcus Thorton (36pts), Demarcus Cousins (24pts/15rbd) et Tyreke Evans (26pts) pour mettre en difficulté le champion en titre. Avec 141 points, la franchise de Miami bat son record de points marqués en un seul match.

Pour finir cette semaine, comme d’habitude, le top 10 des dunks qui ont marqués cette semaine et je vous laisse le top 5 des actions de la nuit du 15 Février parce qu’il est vraiment dingue ! Kobe casse des jambes, dunk, Griffin s’envole, bref je vous laisse mater ça.
Et vous n’êtes sans doute pas passés a côté du délire Harlem Shake ! Et bien juste pour vous, le Harlem Shake version Miami Heat, c’est cadeau