Kobe un peu plus dans la légende

0

Des séries qui tombent, des mecs un peu oubliés qui font parler d’eux et quelques records ont animés cette longue semaine pleine de surprises…

Tony Parker a fait son retour sur les parquets après 8 matchs d’absence (entorse à la cheville) pour mener les San Antonio Spurs à la victoire face aux Utah Jazz (104-97).  TP se remet en selle (22pts) et Kawhi Leonard fait du bon boulot (21pts/8rbd) tandis que Tim Duncan signe 19 points et 16 rebonds pour devenir le 13e meilleur rebondeur de l’histoire en dépassant Shaquille O’Neal et ses 13 107 rebonds. En face, Al Jefferson (18pts/13rbd) et Mo Williams (23pts/8ast) résistent mais restent insuffisants.

Deux jours plus tard, les Houston Rockets mettent fin à la série de 4 victoires consécutives des Spurs en s’imposant 96-95 dans un derby texan très serré. Chandler Parsons rend une belle copie (20pts/8rbd), Omer Asik marque peu mais choppe du rebond (5pts/14rbd) et James Harden (29pts/6ast/9rbd) crucifie les Spurs sur un tir, un peu chanceux je dois dire, à 4,5 secondes du buzzer final. Tony Parker dans ses stats (23pts/7ast) et Tim Duncan (17pts/7rbd) s’inclinent donc à Houston pour la première fois cette saison dans leur dernière rencontre de l’année (s’ils ne se retrouvent pas en play-offs). Fear the Beard !

Apres s’être remis un peu dans la course en atteignant finalement la 8e place du classement à l’Ouest, les Los Angeles Lakers semblent avoir un petit coup de mou. Et ce, même avec le retour de blessure de Kobe Bryant (entorse à la cheville, absent 2 matchs) et Pau Gasol (problème au pied, absent 20 matchs). 4 défaites en 6 matchs ! Il y a de quoi avoir peur pour les play-offs.
De nouveau sur le 9e spot à l’Ouest (38W/37L), les Lakers se sont fait rattrapés par les Utah Jazz (38W /37L) et se sont un peu trop éloignés des Rockets (40W/33L) et des Warriors (42W/32L) occupants respectivement la 7e et 6e place.
Kobe (21pts/11ast) et Gasol (4pts/8rbd) sont donc revenus tâter  le terrain face aux Washington Wizards (100-103) de John Wall (24pts/16ast) mais n’ont pu empêcher la défaites des Lakers, même avec un Dwight Howard en forme (20pts/15rbd). Rebelote 2 jours plus tard contre les Golden State Warriors (109-103) de Stephen Curry (25pts/10ast/7rbd) et David Lee (23pts/12rbd) malgré un gros Kobe (36pts/8rbd) et un Steve Nash plutôt complet (21pts/7ast/9rbd).

Bon je vais quand même vous parler d’une de leur seule victoire en six matchs quand même. C’était face aux Sacramento Kings (98-103) au terme d’un match assez serré. Pendant que les Kings comptaient 6 joueurs à au moins 10 points, dont Marcus Thorton (18pts/7rbd), Tyreke Evans (21pts/6ast/9rbd), Jason Thompson (15pts) et Demarcus Cousins (19pts/11rbd), Dwight Howard faisait la loi dans la raquette (24pts/15rbd/5ctr), Pau Gasol se remettais tout doucement à niveau (12pts/10rbd) et Kobe frôlait le triple-double (19pts/14ast/9rbd) pour mener les angelinos à la victoire.
Le Black Mamba en à profiter pour entrer un peu plus dans la légende en devenant le 4e meilleur scoreur all time avec 31 434 points en dépassant Wilt Chamberlain (31 419). Kobe se rapproche donc un peu plus de son idole Michael Jordan (32 292), mais reste loin de Karl Malone (36 928) et du légendaire Kareem Abdul-Jabbar (38 387).

John Wall, l’ancien Wildcat premier pick de la draft 2010, a montré toute l’étendue de son talent face aux Memphis Grizzlies (107-94) en établissant son record de points en carrière avec
47 unités
 ! Wall (47pts/8ast/7rbd) assomme les Grizzlies, bien aidé d’Emeka Okafor (21pts/9rbd), malgré l’opposition de Mike Conley (23pts/7ast) et Jerryd Bayless (14pts/7ast/6rbd) pour mener ses Wizards à une 26e victoire cette saison.
Les stats de John Wall sur la saison : 16,8pts/7,7ast/3,6rbd.

Les New Orleans Hornets, 14e du classement à l’Ouest, 25e de la ligue (sur 30) avec seulement 25 matchs gagnés, ont dominés les Denver Nuggets (110-86) et ainsi mis fin à leur série de
15 victoires consécutives. Oui je sais…la honte. Les Hornets, privés d’Eric Gordon et Greivis Vasquez, ont su faire jouer leur collectif (sept joueurs à 11 points ou plus) pour rouler sur des Nuggets qui semblaient avoir perdus le leur à l’image de Danilo Gallinari (24pts) bien trop seul. Ryan Anderson, le M.I.P* 2012, mène la marque (23pts/9rbd), Anthony Davis met son grain de sel (14pts/6rbd) et Brian Roberts, un petit Rookie inconnu, brille avec ses passes (13pts/18ast) pour renverser la franchise du Colorado qui ne devait surement pas s’attendre à ça.

*Most Improved Player : joueur ayant le plus progressé

On remonte un peu le long de la Côte Est maintenant pour s’arrêter à New York ou les Knicks se sont repris en main après 4 défaites de suite. Les new-yorkais ont signés hier soir leur septième succès de rang en repartant avec la victoire face aux Boston Celtics pour la deuxième fois cette semaine (108-89)  après avoir battus les Utah Jazz (90-83), les Orlando Magic (106-94), les Toronto Raptors (99-94) deux fois (110-84), les Celtics donc (100-85), les Memphis Grizzlies (108-101) et les Charlotte Bobcats (111-102) .

Carmelo Anthony, revenu de blessures contre le Magic, forme avec J.R. Smith un duo de scoreur qui cartonne ! Il n’y a qu’à voir les perf’ que ces deux-là nous sortent ! Melo rapporte 26,8 points et
7 rebonds en moyenne sur les six derniers matchs avec un joli 37 points face aux Raptors et J.R Smith, candidat au titre de meilleur 6e homme, marque en moyenne 23,3 points et prend
6,8 rebonds sur les sept derniers matchs avec trois pointes à plus de 30 points (32 face aux Celtics, 35 contre les Grizzlies et 37 pour terminer les Bobcats). Plutôt pas mal je trouve.
A noter aussi les 36 points face au Thunder et les 33 chez les Blazers que Smith a planté en l’absence de Melo, même si ces deux matchs ont été synonymes de défaites pour les Knicks. Pendant ce temps-là, Amare Stoudemire sera absent jusqu’aux play-offs à cause de son genou qu’il doit faire réopérer et Tyson Chandler est toujours à l’infirmerie depuis le 13 Mars.

27 victoires… Ce sera finalement à 27 victoires consécutives que le Miami Heat s’arrêtera dans sa course, stoppé par les Chicago Bulls (101-97), toujours privés de Derrick Rose, Joakim Noah et Rip Hamilton. Apres avoir tapé les Detroit Pistons (103-89), les Charlotte Bobcats (109-77) et les Orlando Magic (108-94), les Floridiens sont finalement tombés face à une équipe des Bulls sur motivés à l’image de Luol Deng (28pts/7rbd) et Carlos Boozer (21pts/17rbd). Les Three Amigos, Lebron James (32pts/7rbd), Dwyane Wade (18pts/7rbd) et Chris Bosh (21pts) ont fait ce qu’ils pouvaient mais repartent finalement avec une première défaite en 2 mois, la 15e de la saison.

A sept longueurs du record ultime, la série du Heat restera dans les annales ! C’est tout simplement la 2e plus longue série de victoires de l’histoire de la NBA mais aussi la 2e plus longue tout sports US confondus. Fou ! Ah oui aussi, pendant cette série, Miami à remporté plus de matchs que 10 équipes de la ligue en ont gagnés depuis de le début de la saison. Normal quoi.

Tout ça grâce à une force d’équipe incroyable mais surtout à un homme, Lebron James, en mode extraterrestre tout le long de cette histoire, qui évolue décidément à un autre niveau que les autres. Ce mec est vraiment trop fort ! Sur ces 27 victoires, James affichait des statistiques par match proches du triple double avec 27 points, 8 passes décisives et 8,1 rebonds. Jamais un joueur n’avait aligné au moins 25pts/5ast/5rbd sur une série de 15 victoires ou plus. C’est dingue ! Le Miami Heat a prouvé que ce n’était pas qu’une simple équipe de 3 superstars mais bien un collectif et un jeu d’équipe capable de revenir dans le game même quand l’équipe d’en face leur met 27 points dans la tronche. Bien placés à la toute première place du classement, Miami reste plus que jamais le plus probable candidat à sa propre succession.

Ah oui, il s’est passé ça aussi cette semaine:

Reggie Evans, l’intérieur des Brooklyn Nets, à sorti une perf’ de malade (22 points et 26 rebonds) face aux Portland Trail Blazers (111-93) pour repartir avec la victoire. Evans bat donc ses records personnels de points et rebonds, et réalise le 13e 20/20 (20pts/20rbd) de la saison après des joueurs comme Dwight Howard, Tim Duncan, Joakim Noah ou encore Zach Randolph.

Stephen Curry a scorer 39 points dans la victoire des Warriors face aux Blazers (125-98). Les Blazers se font tuer de tout les côtés !

Demarcus Cousins à signé un gros double-double (34 points et 14 rebonds) pour mener les Kings à  la victoire face aux Phoenix Suns (117-103).

Le Thunder a foudroyé les Milwaukee Bucks (109-99) grâce au joli triple-double de Russell Westbrook (23pts/10ast/13rbd).

Chris Bosh (23pts/9rbd) a offert la victoire aux Miami Heat face aux San Antonio Spurs (88-86) sur un shoot au buzzer en l’absence de D-Wade et Lebron.

Dirk Nowitzki (35pts/7rbd) a fait de même pour permettre aux Dallas Mavericks de remporter une victoire super importante face aux Chicago Bulls (100-98).

Evan Fournier, le Rookie français des Denver Nuggets, a inscrit la plus grosse marque de sa carrière dans la victoire face aux Nets (109-87).

Les Boston Celtics se sont imposés contre les Atlanta Hawks (118-107), toujours en l’absence de Kevin Garnett, grâce au 10e triple-double en carrière de Paul Pierce (20pts/10ast/10rbd).

Pour finir cette semaine, je vous laisse avec le Top 10 des plus beaux dunks de la semaine, il y a que du lourd la ! Nate Robinson et Avery Bradley s’envole et Demarcus Cousins a la rage ! Le Top 10 des plus belles actions de la série historique du Heat et pour finir, les plus belles actions du mois de Mars avec les buzzer de Dirk Nowitzki et Chris Bosh et bien sur les plus gros dunks qu’ont pu lâcher Blake Griffin, DeAndre Jordan, Lebron James et co. Enjoy !